Forum Sur la Politique Foncière au Sénégal avec IPAR et ILC Afrique

Fiers de soutenir ce forum sur la politique foncière au Sénégal aujourd’hui avec IPAR ThinkTank et ILC Afrique, où nous partageons les résultats du Prindex avec des responsables politiques et des journalistes.

Un Sénégalais  sur 5 (21%) ne se sent pas en sécurité dans l’occupation de sa maison. Ce chiffre est inférieur à la moyenne africaine, mais supérieur à celui du pays où les gens se sentent le plus en sécurité, le Rwanda, où moins d’un sur 10 se sentait en insécurité

Bien que la sécurité d’occupation entre les hommes et les femmes au Sénégal spit similaire, les femmes s’inquiètent beaucoup plus que les hommes d’être forcées de quitter leur domicile en cas de divorce (30% contre 10%) et beaucoup plus en cas de décès du conjoint (33% contre 14%). 52% des citadins disent qu’il est très peu probable qu’ils perdent leur maison contre leur gré au cours des 5 prochaines années par rapport à 62% dans les zones rurales, quoique les citadins soient bcp + susceptibles de voir leurs droits fonciers documentés (66% contre 38%).

 

L’insécurité plus importante chez les citadins peut s’expliquer par le fait qu’il est plus probable qu’ils soient locataires (14% contre 3%) . Découvrez toutes les données sénégalaises sur notre site interactif ici:

Meilleurs vœux à tous ceux qui, aujourd’hui à Dakar, considèrent les questions de politique foncière soutenues par les données du Dashboard de Prindex et avec !

 

News Article

Translate »